Fr / Eng / De
 

Monday August 2021

Ligne ferroviaire au Fond-de-Gras

C’est en 1873 que la compagnie des chemins de fer Prince-Henri reçoit l'autorisation de construire une ligne de chemin de fer industriel menant aux mines de minerai de fer au sud-ouest de Pétange. La première section de Pétange au lieu-dit Fond-de-Gras est ouverte le 20 décembre 1875, le reste de la ligne est alors en construction. En raison des difficultés financières de la compagnie, les sont interrompus en 1876.

En 1877, la Société anonyme luxembourgeoise des chemins de fer et minières Prince-Henri, qui succède à la précédente compagnie après sa faillite, reprend et poursuit la construction de la ligne à l'été 1878. Le 19 avril 1879, l'extension fut ouverte jusqu'au Bois-Châtier, peu avant la frontière française. Un rebroussement en gare du Fond-de-Gras est nécessaire pour continuer en direction de Bois-Châtier. L’expédition de minerai était alors exclusivement assuré par des embranchements privés.

Le trafic ferroviaire commence à décliner avec les premières fermetures de mines durant la Seconde Guerre mondiale et le dernier train minier circule en 1962. La mine de Prinzenberg continue à charger le minerai au point de chargement de Fuussbësch jusqu'au 31 décembre 1962, c’est la dernière mine dont le minerai est encore transporté par rail. Après un glissement de terrain en 1964, entre Prinzenberg et Schlammenberg (au km 2,2), la ligne est fermée de fait, puis, officiellement en 1970.

Le 4 août 1973, la section allant de l'éboulement jusqu'au Bois-de-Rodange est remise en service pour devenir une ligne touristique exploitée par l'Association des musées et tourisme ferroviaire (AMTF), le Train 1900. L’AMTF fini par racheter la ligne en 1986, qui sort alors du réseau ferré national.

En 1988, la ligne est prolongée jusqu'à Pétange, Eucosider (environ 400 m avant la gare de Pétange). Puis en 1999, le tracé est étendu jusqu’au terminus actuel, la gare de Pétange et ainsi de nouveau raccordée au réseau national.

Longue initialement de 9,27 km, la ligne n'est aujourd'hui exploitée que sur 7,3 km de l'arrêt Pétange-Train 1900 jusqu'au Fond-de-Gras et du Fond-de-Gras à Bois-de-Rodange pour la ligne touristique Train 1900. Les deux derniers kilomètres jusqu’à Bois-Châtier ont été déférés et remplacés par un sentier pédestre.

Le tracé de cette ligne, construite à l’économie sans ouvrages d'art, comporte de nombreuses courbes à flanc de coteau. De plus, depuis la gare de Pétange en direction de Fond-de-Gras, il y a une pente de 23 ‰ (pourmille) sur deux kilomètres à franchir, et plus d'un conducteur de locomotive était heureux une fois la "Kopp" franchie avec sa locomotive à vapeur haletante. C'est pourquoi les cheminots la surnommaient "d'Misärsbunn" (ligne de la misère), une déformation de la dénomination officielle "ligne des minières". Souvent une locomotive supplémentaire devait être utilisée pour franchir la pente. Les mineurs du Fond-de-Gras l'appelaient la "Goldbunn" (ligne de l’or) et pensaient que tout l'argent provenant de ces longues rames de minerai suffirait à payer les chemins de fer de tout le pays.

De petites histoires