Fr / Eng / De
 

Thursday August 2019

Les étudiants nous présentent

Les étudiants au Minett Park Fond-de-Gras

Chaque année, des étudiants (engagés par le ministère de l’Economie – Direction générale Tourisme)  viennent travailler au Minett Park Fond-de-Gras en juillet et en août.

Leurs tâches sont nombreuses : accueil de visiteurs, surveillances de musées, travaux administratifs…

Cette année en août, nous avons accueilli Julia et Maurice.

Nous leur avons demandé de sélectionner 6 objets conservés dans l’ancienne épicerie Victor Binck. Ils ont ensuite fait un travail de recherche pour en savoir davantage sur ces produits. Ils vous les présentent aujourd’hui.

Je m’appelle Maurice Schwarz (22 ans) et je suis étudiant en Histoire en deuxième année à l’Université du Luxembourg. Quand j’étais petit mes grands-parents m’emmenaient souvent au Fond-de-Gras parce que j’étais fasciné par les vieilles locomotives. Depuis quelques années déjà, je fais des surveillances de musées au Minett Park, les dimanches après-midis. Cherchant un job pour les vacances d’été, j’ai découvert l’annonce du ministère de l’Economie. J’ai fait une demande et comme le destin l’a voulu je suis arrivé au Fond-de-Gras. Je suis content parce que je connais les gens comme Robyn et Frédéric (note : les employés de l’asbl Minett Park Fond-de-Gras) et j’admire les efforts qui sont faits pour conserver l’histoire du Fond-de-Gras, de l’industrie luxembourgeoise, des mineurs et des vieilles locomotives.

Julia Ariete (20 years) railing in the Fond-de-Gras and translating train descriptions to French. Then I started to like the language but not too much to write my description in French. I am a future acting student and love to try new things. This summer job allowed me to learn about the history of trains and mines. I liked how we got insights on how everything works here, and also connecting with tourist and meeting new people.

Les 6 objets choisis par Maurice  :

Les bouteilles de lait « Luxlait » et « Celula »

En 1948, il y avait 180 laiteries locales au Luxembourg. 30 ans plus tard, les trois dernières laiteries luxembourgeoises Celula, LADUNO (LAiterie DU NOrd) et LUXLAIT ont fusionné sous le nom LUXLAIT.

CEntrale LUxembourgeoise du LAit - Celula à Bettembourg,

La laiterie Celula est fondée en juillet 1930, son usine de style Bauhaus se trouve à Bettembourg. En 1939, on ajoute à la production du lait une production de fromage. Deux réaménagements, en 1953 et 1960, permettent d’ajouter un laboratoire, une beurrerie, des ateliers et des garages. La production à Bettembourg est arrêtée en septembre 1980. 

LUXLAIT

Crée en 1894, la « Central-Molkerei » produit du fromage, du beurre et beaucoup d’autres produits laitiers. L’usine se trouve d’abord à Schieren, Merl et finalement depuis 2009 à Roost.

Dextropur plus

Le produit Dextropur Plus existe encore aujourd’hui. Il s’agit d’une combinaison glucose-vitamine avec 10 vitamines, qui est un fournisseur d'énergie rapide pour le besoin en énergie et vitamines. Le dextrose passe directement dans le sang et alimente l'esprit et le corps immédiatement en énergie vitale. Les réserves de l'organisme sont renforcées pour mieux faire face aux exigences du quotidien.

Il s’utilise comme enrichissement alimentaire et comme boisson.

On le consomme de préférence avec du thé, du cacao, du lait, de l’eau, du jus mais aussi avec des céréales, du yaourt, du fromage blanc, de la salade de fruits et des desserts.

L’histoire du sucre énergétique commence en 1927 quand l’usine allemande Maizena GmBH fabrique du sucre alimentaire avec le nom Dextrose Purum. Le sucre était alors vendu dans des pharmacies et les médecins le prescrivaient comme moyen de vitalisation.

Pendant les Jeux olympiques de 1936 et 1972, en Allemagne, le Dextro Energen était utilisé comme ravitaillement officiel pour les compétitions.

La Polenta

La Polenta est une farine de maïs, servie sous forme de bouillie ou galette. La Polenta est une tradition gourmande des pays du sud de l’Europe. Plus précis de l’Espagne, d’Italie, des pays des Balkans et de la Suisse.

La présence de Polenta dans une épicerie luxembourgeoise s’explique par le nombre élevé d’immigrants italiens qui travaillaient au Luxembourg dès la fin du 19e siècle.

A cette époque, beaucoup de citoyens italiens sont venus au Luxembourg pour travailler dans les mines et les usines sidérurgiques car ils n’avaient pas de perspectives dans leur pays. Ils ont donc essayé de commencer un nouvelle vie au Luxembourg qui avait alors besoin d’une importante main-d’œuvre. De nos jours, beaucoup de luxembourgeois, dont les racines sont italiennes, vivent au Luxembourg.

Les soupes Knorr

La société Knorr est fondée en 1838 par Karl Heinrich Theodor Knorr. L’entreprise est connue pour ses produits finis, notamment de la chicorée destinée aux fabricants de café. Le fondateur fait des expériences sur la déshydratation des légumes et des assaisonnements afin de préserver leurs saveurs. C’est ainsi que dès 1873, les premières soupes déshydratées Knorr® sont commercialisées dans toute l’Europe continentale.

Aujourd’hui, Knorr a une vaste gamme de produits : épices, sauces, accompagnements, bouillons, sauces de salade, smoothies, produits surgelés et plats préparés.

La dernière personne de la famille Knorr a quitté l’entreprise en 1958. Néanmoins, le nom Knorr et le lieu de production, Heilbronn, ont été conservés jusqu’en 1998 avant la reprisecde l’entreprise par Unilever.

Knorr Suppen a permis aux gens de faire des soupes dans un temps réduit. Ceci était bien sûr dans l’intérêt des familles ouvrières de la région de Differdange. L’Epicerie Victor Binck s’est donc adaptée aux exigences de ses clients. 

Les bonbons Soft Mints de Smith Kendon

Smith Kendon est une entreprise anglaise. L’entreprise est connue pour la production des bonbons aux goûts variés. Les boîtes rondes sont le signe distinctif de l’entreprise.

L’entreprise est fondée en 1780 sous le nom Smith&Co. En 1948, le nom est changé et devient  Smith Kendon.

Après la Deuxième Guerre mondiale, l’économie européenne est moribonde. Grâce à des programmes de réhabilitation comme le Plan Marschall cette économie est largement soutenue et le marché européen s’ouvre pour des produits anglais et américains. On peut donc conclure que ça c’est la raison pour laquelle le produit anglais Smith Kendon et le produit américain Heinz sont alors vendus dans une épicerie à Differdange.

Le Piccalilli

Le piccalilli est une recette de condiment à base de vinaigre, composée de légumes coupés et d'épices, qui appartient à la famille des pickles originaires de l'Inde. Les ingrédients qui la composent peuvent inclure des cornichons, du chou-fleur, des oignons, des tomates vertes, du chou et potentiellement un grand nombre de légumes. Les légumes sont d'abord découpés en petits morceaux ; ils sont ensuite blanchis et additionnés d'un mélange de moutarde, de vinaigre, de sel, de sucre et d'épices, telles que le curcuma, cette épice étant à l'origine de la couleur jaune de beaucoup de piccalillis.

La société

Henry John Heinz, fils d’émigrés allemands se lance, dès 1869, dans la production de raifort, cornichons, vinaigre et une variété d'autres sauces.  Il a l'idée de présenter ses produits dans une bouteille en verre transparente pour montrer « la qualité et la fraicheur du produit ». Le succès est au rendez-vous et ses produits s'exportent dans le monde entier. En 2015, l’entreprise a fusionné avec Kraft Foods Group. L’entreprise s’appelle aujourd’hui The Kraft Heinz Company. L’entreprise a un chiffre d’affaire de 30 milliards USD.

 

Les produits choisis par Julia :

Bouillon Kub

Inventé en 1880, Julius Maggi commercialise du bouillon déshydraté sous forme de cube à partir de 1908. Les principaux ingrédients qui le composent sont : sel, maltodextrine, exhausteurs de goût, huile, arômes.

Durant la Grande Guerre, les choses se compliquent pour Maggi. Son bouillon KUB, avec un K, sonne trop allemand pour être honnête. Des rumeurs circulent : on soupçonne le lait Maggi d'être empoisonné, on accuse les ingénieurs de la firme d'être des espions et les plaques publicitaires KUB fixées à tous les coins de rue de France sont suspectées d'être un code secret pour communiquer les positions des ponts et des chemins de fer... Et ce, alors même que les Poilus continuent de consommer le bouillon dans les tranchées.

Le bouillon KUB est boudé, les panneaux publicitaires sont décrochés, les bureaux Maggi du quartier de l'Opéra à Paris sont saccagés. Cette rancune n'aura rien de tenace, heureusement ! A l'issue de la guerre, le bouillon KUB retrouvera sa place de choix dans les cuisines et agrémentera de nouveau la soupe et le pot-au-feu.

Hacks

Grande boîte de pastilles « Hacks » produits à Southport en Angleterre par White Hudson & CO. Il s’agit de pastilles pour la gorge avec 61% de sucre et 31% de menthol. Ces boîtes étaient toujours disposées sur une étagère à la vue des clients pour faire de la publicité. Elles montrent un homme en train d'éternuer. De nos jours, on peut acheter ces boîtes de conserve pour 40 à 60 $ sur eBay. Elles sont également présentées dans des musées comme ici et au Musée des îles Pender au Canada.

Tabac Maryland

Tabac doux et léger, séché à l'air.

Heintz van Landewyck est une entreprise luxembourgeoise indépendante spécialisée dans la fabrication et la vente de cigarettes, de tubes à cigarettes et de tabac à fumer. Son siège social est établi à Luxembourg. La maison mère est fondée en 1847 lorsque Jean-Pierre Heintz, époux de Joséphine van Landewyck, ouvre sa première manufacture de tabac ainsi qu'un commerce rue de la Porte Neuve.

Après la Deuxième Guerre mondiale, les exportations doivent être relancées et Landewyck mise sur la nouvelle marque « Maryland » pour faire face à des pénuries d’approvisionnement de certaines variétés de tabac brut pour la fabrication de valeurs sûres comme « L’Africaine ». La marque connaît un succès considérable au Luxembourg où elle devient le symbole de la cigarette de « Monsieur tout le monde ».

En 1967, Landewyck lance les « Maryland Filter » pour suivre la tendance mondiale des cigarettes filtres. Elles dépasseront les « Maryland » sans filtre dès 1970.

En 2013, alors qu’il fête son 165e anniversaire, le groupe Landewyck possède 6 usines, 1.800 employés, 26 marques et une production de 8 milliards de cigarettes, 6 milliards de tubes à cigarettes et plus de 10.000 tonnes de tabac à rouler par an, le tout exporté dans plus de 40 pays.

Quaker

La marque Quaker est réputée pour l'avoine et ses différents produits à base d'avoine. En 1877, deux fermiers s'associent pour produire de l'avoine complète de haute qualité depuis un petit moulin situé dans l'Ohio. Quaker devient alors la première marque de céréales au monde.

Le terme de quaker est un surnom donné aux membres de la Société religieuse des Amis (Quakers). Les Quakers sont réputés pour leur honnêteté, c’est pourquoi leur nom a été employé pour désigner des marques commerciales. Quaker Oats est la première marque d'avoine introduite en France ! Une vraie révolution au pays du pain beurré.

Persil

La société allemande Henkel invente en 1907 une poudre à laver qu'elle commercialise sous la marque Persil. Le nom se compose des deux ingrédients originaux : perborate et silicate, mais elle est peu connue à l’étranger. Dans d'autres pays, la marque Persil est connue sous les noms de Le Chat, Wipp, Dixan, Nadhif et Fab. Persil fait son chemin dans le commerce de détail, emballé dans des boîtes en carton mince avec emballage papier imprimé et rempli à la main. Persil a été la première lessive auto-active. Sa formule révolutionnaire qui libère de l’oxygène pendant le lavage atténue les frottements du linge. Depuis toujours, Persil a été une marque pionnière au service des nouveaux besoins de notre société, combinant innovation et tradition. Ainsi elle existe encore aujourd’hui.

Biscuiterie nantaise

La biscuiterie se développe rapidement grâce à la production de madeleines, de boudoirs, de gaufrettes et macarons, ainsi qu’aux Petits Bretons qui ne sont plus fabriqués aujourd’hui. La biscuiterie va également produire, pendant la Première Guerre mondiale, le "hard bread". Ce pain de guerre nourrissant les soldats inspirera à la biscuiterie le fameux Casse-Croûte, qu’elle fabriquera à partir des années 1920. Et bientôt naît l’idée d’y mettre un peu de fantaisie avec une couche de chocolat dans un Choco Cas’Croûte, devenant vite le Choco BN que tout le monde connaît et faisant le succès de la marque.

 

Minett Park Fond-de-Gras, 2019

De petites histoires